Découverte,  Installation à Berlin,  Visites

Première semaine

Des rencontres, des rencontres et encore des rencontres

Je pense que l’on peut résumer ainsi ma première semaine seule à Berlin. Comme je l’ai déjà précisé dans mon précédent article, je vis en résidence étudiante, dans le bâtiment des étudiants internationaux. Ceux-ci arrivent au compte-goutte, étant donné que le début officiel du semestre est le 1er octobre. J’ai particulièrement sympathisé avec un slovène, des britanniques et des italiens.

Dans mon appartement, nous sommes trois françaises, une japonaise, une irlandaise et une turque. Nous avons déjà organisé plusieurs sorties entre colocs dans le centre de Berlin ou au parc botanique, qui se situe à côté de notre résidence. Malheureusement, il semble plus difficile de sympathiser avec la japonaise, qui est très timide et qui refuse souvent de nous accompagner dans nos excursions, et avec la turque, qui ne parle ni l’allemand ni l’anglais et qui nous évite le plus possible.

J’ai également rencontré plusieurs français de Sciences Po Lyon par le biais de différentes soirées. Nous avons organisé d’autres sorties et activités ensembles durant la semaine, quand le temps le permettait. Nous avons notamment fait un tour dans une célèbre fripe, Pick’n’weight (équivalent du KiloShop français), située dans le quartier de Bergmannkiez. Nous sommes donc passés devant le grand aéroport, sur la Platz der Luftbrücke, qui avait servi aux Alliés pour le pont aérien durant le blocus de Berlin de 1948 à 1949.

Platz der Luftbrücke
Platz der Luftbücke

Peu de sorties pour cette semaine

Tout le monde le sait déjà, mais on ne va pas à Berlin pour passer un séjour sous un soleil brûlant. La météo étant plutôt mauvaise – beaucoup de pluie, d’averses, de vent… – mes sorties se sont limitées à un petit tour dans le jardin botanique de Berlin et à la visite du Musée de la photographie. L’exposition temporaire de ce dernier portait sur les nus de Mark Arbeit (dont j’ai particulièrement aimé le travail), George Holz et Just Loomis. Si vous êtes de passage à Berlin, je vous conseille vivement d’aller la voir*.

J’ai passé le reste du temps au chaud et notamment à commencer mon puzzle 1 000 pièces que j’ai récupéré (gratuitement !) auprès d’une française qui déménageait de Berlin. Je me suis dit que tant qu’à faire, si je dois rester chez moi, c’est aussi bien de m’occuper en faisant quelque chose d’original plutôt que de m’abrutir devant des séries (bon j’avoue, j’en ai quand même regardé).

À venir prochainement …

Cette semaine, je vais avoir un programme un peu plus chargé avec des journées d’informations, notamment sur le déroulement des cours, et une visite du campus (dont je vais avoir clairement besoin pour ne pas m’y perdre, car il s’étend sur trois stations de U-Bahn, soit six stations de métro parisien – je vous laisse ici un plan du campus pour le constater par vous-même).

Plan du campus (en rouge)

* L’exposition se termine le 10 novembre 2019. Helmut Newton Foundation, Museum für Fotografie, Jebensstrasse 2 D-10623 Berlin. Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h, jusqu’à 20h le jeudi.

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.